Launch of the Hern project, Fondation Moonens, Brussels, Belgium

HERN est né d'une collaboration entre Sophie Vendryes et Diane Etienne débutée en février 2018 à Bruxelles. Vingt-et-un jours d'expérimentations d'un duo qui part à la rencontre de nouveaux espaces.

HERN, c’est une rencontre.

Portées par deux habits, sans autre impératif que l’inconnu HERN s’attache à perpétuellement interroger la rencontre d’ autrui et l’ éprouver dans des paysages inattendus. Se sentir traverser à deux des espaces pour y prendre place, se composer à l’intérieur puis ne plus rien y laisser, repartir. Errer pour se laisser surprendre tout à coup par une perspective, quelle soit imposante, d’une calme beauté, d’une monotonie symétrique, d’une vitesse à frôler, d’une rude obstination, d’une absurde situation ou d’une évidence certaine. HERN c’est un duo silencieux qui pour agir ne doit s’octroyer aucune liberté, tout doit être dit, proposé et partagé afin d’habiter deux simples minutes, capturées sur le bout des doigts. D'une improvisation certaine et qui par sa bancalité se donne la possibilité d’être réactivé(e) et réinventé(e) au fil du temps, HERN c’est aussi tout ce qu’il reste à découvrir .

 

15 . 03 . 2018

HERN is born out of a collaboration between Sophie Vendryes and Diane Etienne which started in February 2018 in Brussels. Twenty-one days of experiments when a duo goes in search of new spaces to discover.

HERN is a encounter.

Worn by two ways of dressing, with no other imperative than the unknown, HERN endeavors to constantly question the encounter of others and to experience it in unexpected landscapes. Crossing spaces together and taking place in them, composing oneself inside and then leaving nothing there, going away again. Wandering in order to be taken by surprise by a perspective, which could be imposing, of a calm beauty, a symmetrical monotony, quickly brushing past, a stubborn obstinacy, an absurd situation or a certain evidence. Hern is a silent duo where no freedom is allowed. Everything must be said, suggested and shared in order to live just two minutes, captured on the fingertips. Undoubtedly improvised and precarious, and giving itself the possibility of being reactivated and reinvented over time, HERN is also all that remains to be discovered.

 

15. 03. 2018